Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque, la créatrice de la féminologie

Antoinette Fouque (Visitez le site antoinettefouque-presse de Antoinette Fouque) a une aversion pour les noms en "-isme", qui font penser à une théorie. Elle trouve dès lors le mot "féminologie". Bien sûr, l'auteure a collaboré à divers ouvrages collectifs ainsi qu'à de multiples entretiens. Antoinette Fouque n'est pas en phase avec la théorie du deuxième sexe décrit par Simone de Beauvoir. "Le dictionnaire universel des créatrices" sort sous sa direction. Il met en lumière quarante siècles de création des femmes.

Antoinette Fouque gardera jusqu'à sa mort un solide enracinement à gauche de ses années passées dans un quartier prolétaire. C'est à Marseille que se passe son enfance. Son père est un syndicaliste actif. Antoinette Fouque étudie en premier lieu en région PACA puis choisit la capitale pour étudier les Lettres. La Marseillaise rencontre son mari alors qu’elle est étudiante.

Le cercle nommé Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF, a été lancé par cette grande militante. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque obtient un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante côtoie l’écrivaine Monique Wittig au même moment. La jeune femme rencontre Jacques Lacan, réputé psychanalyste à la fin des années 60. C’est au début de la décennie 70 qu’Antoinette Fouque participe à des débats sur la sexualité de la femme sous la houlette de Luce Irigaray, psychanaliste féministe.

Antoinette Fouque, du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

Cette théoricienne du féminisme lance le MLF avec l'aide d'autres militantes. Le MLF a vu son sigle déposé à l'INPI dans l'optique d'empêcher un détournement par les partis. Une nouvelle organisation appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque à la veille des années 90 lorsqu'elle revient d'Amérique.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque, l'AFD

Antoinette Fouque met en place l’Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment des 200 ans de la révolution française, en 1989. Le notion de parité est un thème central du mouvement AFD. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée par la militante est toujours active à l'heure actuelle et se positionne à gauche dans le monde politique. Antoinette Fouque se présente sur la liste des radicaux de gauche au scrutin européen de 1994. Elle siège à Strasbourg entre 1994 et 1999.

Nos articles